ÉPICENTRE DE LA CONTRE-PRODUCTIVITÉ.

Un peu de plus et je pourrais bientĂŽt l’ĂȘtre. De quoi je parle ? De la productivitĂ© pardi !

L’ĂȘtre ou ne pas l’ĂȘtre.

La productivitĂ© c’est avant tout de la mauvaise foi. Jamais n’a-t-on entendu quelqu’un se pavaner de sa contre-productivitĂ©. Orgueil humain ? SĂ»rement. A vrai dire, c’est une rude confession que je vous fait lĂ  mais… j’aime ĂȘtre productif. Cependant, ma productivitĂ© n’a de limite que le temps que j’ai envie de lui allouer parce qu’avant d’ĂȘtre productif, je suis faignant. Audacieuse remarque, Ă  la limite de l’Ă©litisme dĂ©chu et de mon orgueil sentimental, je nuancerai mon affirmation en vous confiant que j’aime par dessus tout ĂȘtre productif sans ĂȘtre intelligent et comprenez par lĂ  que l’exĂ©cution d’une tĂąche bĂȘte et mĂ©chante est plutĂŽt satisfaisante Ă  mon goĂ»t. Oui, j’aime bien mettre une petite croix sur mon agenda Ă  chaque fois que je termine un devoir : c’est juste un plaisir de se dire « Ah! Je suis venu Ă  bout de toi petit exercice… sans forcement t’avoir compris. ». Toutefois, la tĂąche exĂ©cutĂ©e ne doit pas pas frĂŽler mon apathie… Non, bien au contraire elle doit se concilier Ă  une certaine oisivetĂ© plaisante, bien qu’elle soit mĂšre de tous les maux et qu’elle soit Ă  la morale ce que la violence est la guerre.

Je ne supporte pas de l’ĂȘtre.

Au diable la logique et les bons Ă©lĂšves : longue vie aux contre-sens et aux 0 en philo ! J’en ai rien Ă  faire de la logique, aprĂšs tout, tout le monde est contradictoire pas vrai ? Donc je disais aimer ĂȘtre contre-productif en Ă©mettant une Ă©loge certaine de l’oisivetĂ©. DĂ©sormais je vais vous prouver pourquoi la simulation de ce qui semble me servir de cerveau est excitant au plus haut point. Tout d’abord, l’esprit critique mĂȘlĂ© Ă  l’empathie j’aime ça. MĂȘme un peu trop au goĂ»t de mes pairs qui semblent me dĂ©tester par mes contradictions permanentes pour me faire avocat du diable. De plus, la philosophie nĂ©cessite un travail de l’esprit relativement consĂ©quent et pour en faire je suis obligĂ© d’ĂȘtre productif… « toujours Ă  se prĂ©occuper des moyens et jamais de la finalitĂ© », pas vrai ?

iPHONE 7.

Me revoilĂ , tapant toujours dans l’originalitĂ© la plus pure. Aujourd’hui je vais faire un petit billet d’humeur sur l’iPhone 7 et 7+ annoncĂ© le 7 septembre lors de l’ #AppleEvent. Donc, c’est parti ?

iPhone ? More like : »iGiveUp ».

Welp, pour ceux qui ne me connaĂźtrait pas encore trĂšs bien, j’aime la marque de la pomme bien que je possĂšde un Android (quoi, comment cela est-il possible olala). Donc oui, forcement j’ai suivi les rumeurs et infos sur l’Iphone 7 pour connaitre rapidement ce qu’aller proposer le constructeur. Lorsque j’ai vu pour la premiĂšre fois le design du « nouveau » smartphone, j’Ă©tais au combien déçu : il n’a pas changĂ© depuis la gĂ©nĂ©ration diffĂ©rente (hormis quelques modif’ sur les antennes mais pas plus quoi). Autant vous dire que je partais un peu pessimiste pour cet #AppleEvent. Le jour J arrivĂ©, je m’empresse de regarder le live et… les rumeurs n’Ă©taient pas faussĂ©es, le design restent le mĂȘme, disparition du port jack au profit d’un adaptateur lightning to jack. Donc dĂ©jĂ  ça partait mal, mais ça a continuĂ© sur les chapeaux de roues avec l’annonce au combien PLAISANTE de nouveaux Ă©couteurs sans fil qui remplaceront les anciens EarPods fournis dans la boite. Et lĂ , la dĂ©cadence.

É-coĂ»t-teurs.

Ça partait d’un bon intĂ©rĂȘt pourtant ! L’annonce d’Ă©couteurs sans fil, c’est gĂ©nial, ça existe dĂ©jĂ  mais c’est super ! Fini la galĂšre avec le fil que l’on veut tous cacher sous sa veste lorsque l’on se promĂšne dehors, fini les cĂąbles qui se cassent : G-É-N-I-A-L !
Si l’annonce est gĂ©niale, le prix n’en reste pas moins amer. Cent.Soixante.Neuf.Put***.De.Dollars… HT en plus ! Nan mais Apple? Vous avez pĂ©tĂ© un cĂąble ou quoi (tu l’as saisi la blague ou bien ?)! Pour 169 dollars, on peut avoir un super casque sans fil ! Reste Ă  voir si la qualitĂ© sera au rendez-vous. Et moi qui croyais que les Ă©couteurs Ă©taient fournis dans la boite…

La pomme qui se veut dorée.

Bon, on va parler plus gĂ©nĂ©ralement du gros problĂšme d’Apple : le prix. SincĂšrement, tous vous produits sont trop cher et le rapport qualitĂ©/prix est pas super bien respectĂ© comparĂ© Ă  la concurrence. Souvenez-vous, il y a maintenant un mois je vous expliquais que je m’Ă©tais achetĂ© un OnePlus3, soit un « flagship killer ». Comprenez ici que pour 400€, j’ai eu l’Ă©quivalent soit plus qu’un iPhone 6s. Bien sĂ»r, tout dĂ©pend des goĂ»ts de chacun… et de la vision de la sociĂ©tĂ© sur votre consommation. Aujourd’hui, trop de gens dĂ©pensent 700/800 voire 1000€ dans un smartphone Apple, juste pour montrer qu’ils peuvent se le permettre.

Nuances.

Si je viens de critiquer allĂšgrement l’Ă©cosystĂšme d’Apple, je tiens out de mĂȘme Ă  vous rappeler que j’aime la marque, j’aime les produits qu’ils produisent et j’aime par dessus tout iOs ! Seulement, j’ajoute de la nuance Ă  mon propos, je ne suis pas un fanboy d’Android ou d’iOs, simplement un consommateur qui veut dĂ©penser son argent intelligemment. Donc je vous le dis, Apple : je reviendrais vers vous lorsque vos prix auront changĂ©, et je serais ravis de retrouver votre Ă©cosystĂšme.


VoilĂ , ce billet d’humeur est terminĂ©, j’Ă©cris simplement ces quelques lignes pour vous prĂ©venir qu’un nouveau Checkpooint est sorti Ă  cette adresse, il porte sur le jeu « Undertale » : ICI.
Sur ce, je vous dit Ă  la prochaine !

SMARTPHONE & CAPTEURS D’EMPREINTES.

« Un article sur… les capteurs d’empreintes ? Mais c’est dĂ©bile. » C’est Ă©galement la rĂ©flexion que je me suis faite lorsque j’ai eu l’idĂ©e d’Ă©crire quelques pensĂ©es concernant cette avancĂ©e technologique. Alors pourquoi en parler ? Et bien, lisez donc l’article, vous le saurez !

Choix de smartphone.

Aaaaah… Enfin… J’ai enfin fini de travailler pour cet Ă©tĂ©. Et qui dit fin de mois dit aussi salaire ! Quel bonheur de savoir que des efforts physiques sont rĂ©compensĂ©s par une bonne sucette dorĂ©e ! (passons la mĂ©taphore, voulez-vous…) Bref, cette annĂ©e j’ai dĂ©cidĂ© de me faire plaisir : je vais m’acheter un nouveau tĂ©lĂ©phone.
C’est ainsi que des semaines durant j’ai Ă©pluchĂ© le web pour trouver LE smartphone qui me ferait fondre. Tout d’abord j’avais l’idĂ©e de rester sur un iPhone en montant de gamme. En effet, je possĂšde encore actuellement un iPhone 4, qui ma foie, en a pris pour son grade : vitre cassĂ©e et non-rĂ©parĂ©e depuis 8 mois, vitre arriĂšre fissurĂ©e accompagnĂ© de quelques rayures sur les cĂŽtĂ©s, bref, la cata. Je pensais donc me prendre un iPhone SE, qui me paraissait allĂ©chant, jusqu’Ă  que je voie le prix : 489€. Autant vous dire que je suis rester de marbre. D’ailleurs Apple, c’est ça que vous appelez « l’entrĂ©e de gamme » ? Ou alors j’ai peut-ĂȘtre mal compris, et l’entrĂ©e de gamme dĂ©signe le stockage du tĂ©lĂ©phone : 16Gigas non-extensibles ! Bienvenue en 2016 ! Bref, autant vous dire que ça m’a calmĂ© direct et que je suis vite allĂ© voir ailleurs.
Durant mes recherches j’ai appris l’existence (grĂące Ă  L’iconoclaste) de marques dont le nom m’Ă©tait inconnu : Huawei, Xiaomi, One Plus… etc… En bref, tout cela m’a bien renseignĂ© et je me suis finalement orientĂ© vers le One Plus 3 qui est un tĂ©lĂ©phone qui me semble ok pour tout faire (en particulier jouer Ă  PokĂ©mon Go, toi mĂȘme tu connais les bons bails inexistants de l’iPhone 4 <3).
VoilĂ  pour cette premiĂšre partie, maintenant laissez moi vous conter ma fabuleuse histoire avec les capteurs d’empreintes.

Capteurs d’empreintes digitales.

Ok, donc comme je l’ai dis prĂ©cĂ©demment j’ai dĂ©couvert pas mal de nouvelles marques, et donc beaucoup de nouveaux smartphones. Je connaissais dĂ©jĂ  l’existence des capteurs d’empreintes sur les smartphones lorsque Apple a sorti son iPhone 5S. A l’Ă©poque, ça m’avais doucement fait rire, mais aujourd’hui je suis un peu consternĂ©. Certes, cette fonctionnalitĂ© a toujours Ă©tĂ© un argument de vente mais aujourd’hui j’ai l’impression que c’est limite un point central (encore une fois, je peux me tromper, mais c’est ma rĂ©flexion). Est-ce que rĂ©ellement les consommateurs trouvent ça important d’en avoir un, est-ce que c’est vraiment utile ? Pour ma part je ne pense pas, et j’ai d’ailleurs une amie qui possĂšde un iPhone 5S et qui m’a avouĂ©e ne pas s’en servir, et avoir dĂ©sactivĂ©e cette option. Maintenant je pense trĂšs sincĂšrement que les constructeurs de mobiles se focalisent sur ce point car tout les smartphones ne sont pas encore Ă©quipĂ©s de cette fonctionalitĂ©e, et plus simplement car l’industrie du smartphone commence Ă  se sclĂ©roser : les nouveautĂ©s sont passables et ne servent quasiment plus Ă  rien (on notera 3D Touch chez Apple ou encore les Ă©crans « tordus » des Samsung Galaxys). Encore un argument pour appuyer mon propos : lorsque les smartphones sont apparus c’Ă©tait fou, et l’industrie a tout de suite chercher Ă  innover en nous proposant des Ă©crans toujours plus grands (phablettes…etc); mais aujourd’hui, les gens commencent Ă  rĂ©aliser qu’avoir un Ă©cran ultra-Ă©norme c’est pas le must have non plus et que ça ne sert pas Ă  grand chose sauf Ă  augmenter le prix du tĂ©lĂ©phone : il n’y a qu’Ă  voir les ventes records de l’iPhone SE !

« D’aprĂšs des sources du site Digitimes, Apple aurait augmentĂ© les commandes de puces pour iPhone SE de 3,5-4 millions Ă  5 millions afin de pouvoir rĂ©pondre Ă  la demande forte que rencontre l’iPhone SE. » iPhon.fr

M’enfin bon, je me ferais bien un avis personnel plus prĂ©cis sur ces « capteurs » et autres nouveautĂ©s lorsque j’aurais reçu mon One Plus 3 !

TRANSITION VEGAN.

Tout ce qui est dit dans cet article n’engage que moi. Je ne possĂšde pas la science infuse, il se peut donc qu’il y est certains arguments qui te dĂ©range. MalgrĂ© tout, bonne lecture Ă  toi !

Messieurs dames, je vous prie de vous asseoir, de vous dĂ©contracter et de vous mettre en condition. Nous allons Ă©tudier un sujet qui fĂąche, un sujet polĂ©mique, un sujet tout au plus pĂ©nible pour les mangeurs de viande : le vĂ©gĂ©talisme. Le nom est lancĂ©, l’idĂ©ologie prĂ©parĂ©e, les points de vues aiguisĂ©es.

Shame on us.

Soyons clair, cette chronique n’a pas pour visĂ©e de devenir un mur des lamentations, j’ai simplement pour objectif de m’exprimer sur deux trois choses qui me tiennent Ă  cƓur en ce qui concerne les vĂ©gĂ©tariens et les prises de consciences « soudaines ». Bon, si vous l’avez toujours pas compris, il y a de ça quelques temps, j’ai entamĂ© un projet : manger MOINS de viande. Chose aisĂ© lorsque vous avez une mĂšre pratiquement vĂ©gĂ©tarienne elle-aussi, que nous n’aimez ni le poisson ni la viande rouge. Bref, je me suis vu changĂ© d’avis sur la question de la viande : moi qui aurait pensĂ© qu’elle Ă©tait essentielle Ă  ma « survie », j’ai appris qu’elle ne pouvait ĂȘtre que complĂ©mentaire Ă  l’Homme. Ce que je dis lĂ  Ă  Ă©tait prouvĂ©, plus ou moins scientifiquement; tout du moins, on peut le vĂ©rifier facilement avec les effets nĂ©fastes du cĂ©lĂšbre rĂ©gime « Ducan » qui consiste Ă  manger beaucoup de viande (dans les grandes lignes).
C’est rĂ©ellement Ă  partir de ce moment (fin 2014) que j’ai commencĂ© Ă  m’intĂ©resser de plus en plus au mouvement vĂ©gan, sans jamais rĂ©ellement les dĂ©fendre, car il faut le savoir, je suis contre toute forme de militantisme (ironique, n’est-il pas?). Je prĂ©fĂ©rais, et prĂ©fĂšre encore aujourd’hui, m’y intĂ©resser sous un point de vue totalement objectif. Disons que dans une certaine mesure, ça permet de prendre un recul certain sur toute forme d’idĂ©e, qu’elle soit politique, religieuse, sociologique, j’en passe et des meilleurs…

« On n’a pas deux cƓurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cƓur ou on n’en a pas. » – Lamartine

Pourquoi je suis en accord avec l’idĂ©e ?

Question parfois idiote, parfois profonde, elle n’en reste pas moins rĂ©elle. La rĂ©ponse la plus claire et la plus simple serait de rĂ©pondre « Pour la protection des animaux ».  L’idĂ©e n’est pas fausse, la phrase non plus, mais quelque chose sonne mal. Je vais m’expliquer en prenant des pincettes, car c’est ici que va commencer la vraie polĂ©mique. Manger moins ou plus du tout de viande, c’est quelque chose de bien, et il me serait impossible de dire que je suis contre les personnes partageant ce mĂȘme mode de vie, MAIS il me semble qu’il faille diffĂ©rencier l’effet de mode qu’est « d’arrĂȘter de manger de la viande » et l’idĂ©ologie vegan. Quand on y rĂ©flĂ©chit, il y a mille-et-une raisons d’arrĂȘter de manger de la viande sans partager l’idĂ©e vegan. Dans un premier temps car il se peut que vous n’aimiez pas ça, mais Ă©galement car cela peut ĂȘtre un effet de mode. Bref, tout ça pour dire qu’il ne faut pas tout mettre dans le mĂȘme panier (bien que je puisse concevoir la difficultĂ© de la tĂąche lorsque l’on ne connaĂźt que peu un sujet). Je partage l’idĂ©e vegan car je peux m’offrir la triste vanitĂ© de dire « Je ne suis pas un meurtrier ».

« J’ai trĂšs tĂŽt renoncĂ© Ă  la viande et un jour viendra oĂč les hommes tels que moi proscriront le meurtre des animaux comme ils proscrivent aujourd’hui le meurtre de leurs semblables. » – LĂ©onard de Vinci.

Respect d’idĂ©e.

Cette partie va ĂȘtre relativement courte car les arguments Ă  exposer restent relativement concis. Pour faire simple, je respecte les mangeurs de viande. Je ne demande qu’Ă  me faire respecter. MalgrĂ© tout, je suis conscient de la piĂštre image publique que s’est procurĂ© le mouvement Ă  cause des extrĂȘmes, mais cela n’est toujours pas une raison pour dĂ©nigrer une communautĂ©. Enfin, j’aimerais prĂ©ciser que je ne regarde pas de photos de torture d’animaux, je trouve cela ragoĂ»tant, il y a des millions de maniĂšre d’expliquer et de montrer l’horreur qui se passe dans les abattoirs, et je ne trouve pas cela normal de montrer des photos violentes par prĂ©texte de soutenir un mouvement de paix. Pour ma part, je prĂ©fĂšre les citations un peu choc. Si vous ĂȘtes donc facilement choquable, merci de ne pas lire ce qu’il y a juste en dessous. Mais si vous voulez ouvrir vos yeux sur la violence faite aux animaux, vous ĂȘtes les bienvenus.

« Peu d’hommes pourraient supporter pendant cinq minutes l’observation d’un animal se dĂ©battant, avec un membre Ă©crasĂ© ou dĂ©chiquetĂ©. » – Darwin.

Je conçois que cette chronique est incomplĂšte quand Ă  la masse de choses Ă  dire sur le vĂ©gĂ©talisme, mais le but de mon site est de proposer des petits articles sympa Ă  lire, donc pas de prise de tĂȘte ! Mais je ne suis pas rĂ©ticent a faire une suite si cela vous a plu… Affaire Ă  suivre !

YOH.

C’est terrible.
Je ne sais pas comment commencer cette « chronique ». Alors, on va partir dans une formule banale.

Salut, moi c’est Tristan. Basiquement, je suis une personne qui fait plein de trucs sur l’Internet. J’ai toujours eu du mal Ă  dĂ©finir mes centres d’intĂ©rĂȘts… Ă  vrai dire, je m’intĂ©resse Ă  Ă  peu prĂšs tout. Et je suppose que beaucoup de personnes sont comme moi, donc on va pas en faire tout un plat. Donc globalement, j’aime la philosophie, la littĂ©rature, l’informatique, les jeux-vidĂ©os, les maths, le dessin, la photographie, la musique et rĂ©aliser des courts mĂ©trages. Je ne « dĂ©teste » rien pour parler proprement, mais si je devais me forcer Ă  dire ce que je ne porte pas dans mon cƓur, ce serait le sport et les Ă©pinards (mais qui aime ça, sincĂšrement ?).

C’est triste.
J’aimerais bien savoir qui tu es toi aussi. Pourquoi je suis le seul Ă  me prĂ©senter?


Bon sinon, pour les trucs que je fais sur l’Internet :
_ Mon Ă©mission « Checkpooint » sur Youtube. Ça parle de jeux-vidĂ©os mais c’est sympa, mĂȘme pour les gens qui n’aiment pas ce mĂ©dia.
_ Mon Twitter, oĂč je dis des choses souvent inutiles, donc indispensables.
_ Mon Instagram, oĂč je fais des photos.